Adresse à l'Eglise en attente

Publié le par Royal Infos - RN 1 © Copyright Royauté-News2013

 

 

Le bilan du Saint-Père nous paraît avoir été très heureux. Malgré les moments d'incompréhension radicale, dont la responsabilité a été collective, qui a mis l'Eglise au ban dans les esprits. Nous évoquerons dans les jours qui suivent ce bilan. Ce sera aussi l'occasion de pointer ces défauts actuels de l'Eglise contemporaine, et de dire comment, à travers nos remarques, leur remédier.

 

Disons seulement ici que l'Eglise aura bonheur d'abandonner, comme nous l'avions souhaité voici un certain temps, les missions d'éducation pure, liées à l'enseignement ordinaire et ses compléments dans les activités de jeu et de plein-air. A partir du moment où il n'existerait plus un attrait pour les personnages douteux, ils ne chercheraient plus à rejoindre une institution qui ne leur offrirait plus un vice protégé doublement couvert.

 

Nombreux sont les parents qui, manquant de temps, confieraient leurs enfants à une institution sûre, ils devraient pouvoir le faire dans l'Eglise auprès de chrétiens volontaires. Mais en tous les cas, la rareté des clercs, et surtout, les scandales pédophiles devraient enfin trouver de la part de l'Eglise des réponses à la hauteur.

 

Quant à ce cardinal américain qui avait couvert des actes pédophiles (Il aurait pu être écarté à ce moment-là), certains se sont insurgés de sa prochaine participation à l'élection du Pape. On peut comprendre leur révolte, mais sur ce point elle n'est pas fondée :

 

 

Le processus de désignation du Pape comprend un aspect extérieur, qui pourrait prendre une forme tout-à-fait différente, et un processus effectif, intérieur, qui assure l'élection du Pape selon Dieu. Les choix personnels, les idées des votants, n'ont qu'une incidence mineure. Ceux qui sont croyants, pour un très grand nombre ne le savent pas tous. Et ceux qui ne sont pas croyants, peuvent le comprendre, et un très grand nombre, parmi eux, le ressentent.

 

Il est dit que la pression d'un certain lobby sur le fonctionnement de l'Eglise serait telle, que le Pape aurait renoncé à sa charge. Il semble qu'ils seraient plusieurs sans doute. Tant que nous ne disposerons pas d'éléments certains, nous ne le commenterons pas. Mais nous indiquons que notre Site restera fidèle au Pontife régnant, encore pour trois jours mais ensuite aussi. Et si quelque tangage violent, quelque bouleversement, se produisait, nous resterions fidèles à la Barque de Pierre.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article