Appel pour la Géorgie en danger

Publié le par RN 1 ©Copyright Royauté-News2012

 

 

 

Occupée en partie par la Russie et menacée par ce voisin envahissant dirigé par Poutine, la Géorgie joue sa survie d'état libre devant certaines alertes militaires mises en relief par une étude récente du Figaro.

 

On craint en effet la poursuite de l'invasion russe en Géorgie, à l'Automne prochain, comme l'a confirmé Gabriela de Habsbourg, Ambassadeur de Géorgie à Berlin.

 

Gabriela de Habsbourg est la fille du défunt chef de la maison d'Autriche, Otto de Habsbourg (1912-2011).

 

Royauté-News exige de la Russie la possibillité pour les observateurs d'accéder à la partie occupée militairement par la Russie, en Abkhazie et en Ossétie du Sud. Nous conserverons durant les mois qui suivent, un dispositif de veille au sujet de la Géorgie.

 

 

Nous évoquerons de manière séparée de notre conception européenne.

 

 

 

Commenter cet article

TR 30/06/2012 17:43


Sans vouloir me prononcer sur la question de fond, étant donné que c'est bien la Géorgie qui a pilonné sans pitié ses anciennes provinces d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud, on peut imaginer qu'elles
trouvent l'occupation russe moins terrible.

RN 1 01/07/2012 19:11






 


Bonsoir TR !


On peut dire aussi que les difficultés intérieures d'un pays sont suffisantes sans ajouter l'invasion d'un voisin qui a à sa tête un personnage dangereux
et qui a conservé ses vieilles habitudes, et qui sauterait sur l'occasion d'excellents prétextes... On ne peut  pas souhaiter la reconstitution visible ou plus ou moins dissimulée de
l'ex-ensemble soviétique, ni croire, à mon avis, que des minorités de l'ex-empire puissent espérer à la rescousse de l'ex-grand frère.


 


D'autant (comme l'indique le Figaro du 21 Juin) que l'on redoute de nouvelles opérations russes en Géorgie car elles ouvriraient le début de répressions
de la Russie, chez elle, contre ses minorités.





Que la Russie laisse parvenir des observateurs, et la situation sera plus claire.


 


Très bonne soirée !