Appel pour offrir 10 € en urgence pour la Somalie et la Corne de l'Afrique

Publié le par RN 1 ©Copyright Royauté-News2011

 

Ayant appris Chez Ava ces derniers jours la famine catastrophique en Somalie. Elle m'annonce que des blogueurs ont envoyé des dons, et que sur Twitter il en a été question. Elle a suggéré à l'Unesco de mettre à contribution les blogueurs pour diffuser cette campagne de l'Unicef. Ava m'a précisé en outre que les organisations ne souhaitent aucun autre don que financier. Elle m'annonce à l'instant que c'est le responsable Web de l'Unesco, sur Twitter, qui a obtenu deux reportages sur France 2 pour des collectes de dons.

 

La situation ne fait qu'empirer, malgré les alarmes de nombreux articles de presse. aggravée par la guerre et les combats de ces dernières années et de ces derniers mois en Somalie. En raison de la sécheresse, les populations se déplacent vers les pays voisins.

 

Cette situation concerne le Kenya, la Somalie, Djibouti et une partie de l'Ouganda. Plus de dix millions de personnes sont touchées par cette situation et nécessitent un secours urgent, et les organisations de secours sont quasiment démunies de moyens.

 

Que chacun envoie, ne serait-ce que dix euros, ou plus, à l'Unicef, qui annonce qu'elle se prépare au pire, (2 millions d'enfants souffrent de la crise nutritionnelle, dont 500 000 gravement atteints), qui attend des dons. ( clic ). 

 

 

Nous appellons à l'envoi par l'ONU d'un contingent de Casques Bleus pour fixer les populations déplacées et leur permettre sécurité et protection des convois de ravitaillement.

 

 

 

Précision : pour la France, les dons sont déductibles à 75% des impôts à condition que les dons soient affectés à des organisation françaises.

 

Trois facteurs essentiels freinent le développement des secours humanitaires :

 

- L'ONU a adopté voici deux jours ce mot de famine pour s'appliquer à la situation qui concerne deux régions du Sud de la Somalie, car en fonction "des mauvaises récoltes et de l'appartion de maladies infectieuses"cette situation est prévue d'empirer en s'atendant aux autrres régions. cette terminologie a sans doute contribué à ralentir la mise en alerte.

 

 - Les Shebas, (voir Nord-Eclair) , organisations islamistes interdisent l'accès à certaines organisations humanitaires et nient la famine.

 

- les ONG manquent de ressources.

 

Par ailleurs, le Grand-Duché de Luxembourg a donné 2, 8 Millions d'euros dont 1,3 au Programme alimentaire mondial.

Commenter cet article

cerise-deco 26/07/2011 14:34



coucou


je viens de le mettre sur mes 2 blogs , j'avais un petit moment


bisous



RN 1 26/07/2011 21:02



 


Merci Cerisette !!!!


Très bonne soirée et très grandes bises !


 


 



Ava 25/07/2011 13:35



bonjour Michel,


selon France2, journal de ce midi, les Français donnent... c'est une bonne nouvelle !


mais c'est encore insuffisant (cf. Action contre la Faim).


je mets un lien vers ton article... 


bonne journée


 



RN 1 25/07/2011 23:35



 


Bonsoir Ava !


C'est quand même une bonne nouvelle, et il faudra continuer d'en parler dans les prochaines semaines, après la rentrée et au fil des mois
prochains.


Merci et bonne soirée !


 



cerise-deco 24/07/2011 14:55



est ce que je peux prendre ton article pour le mettre sur mes 2 blogs , cela n'est pas le bon moment car il y a peu de monde sur les blogs mais si cela peut faire bouger


bon dimanche






RN 1 24/07/2011 21:42



 


Bonsoir Cerisette!!!  Evidemment !!!


Très grandes bises et à bientôt !


 



Ava 23/07/2011 23:40



Merci beaucoup de ce relais. L'actualité est encore lourde ces temps-ci, avec notamment l'abandon d'Emmanuelli pour le Samu Social, le problème de la Grèce.. et maintenant des attentats en
Norvège.


Cela n'empêche pas que nous pouvons partager et donner un peu, selon nos moyens. Un geste pour se dire qu'il faut une répartition des richesses.


Merci.



RN 1 23/07/2011 23:44



 


Bonsoir Ava !!!  ça va continuer les jours qui viennent, et j'apprends qu'il existe deux grandes difficultés pour les ONG en Somalie. Je vais en
parler d'ici un petit moment.