En cours

Publié le par RN 1 © Copyright Royauté-News2011

... en suite des réflexions précédentes... [ et ayant autre chose à faire qu'écrire des genres d'articles alors que mes occupations m'appellent ailleurs ].

 

Si l'état était dirigé, ces individus, s'ils ne sont fous, sont certainement mandatés pour entretenir une atmosphère la plus abominable et la plus infâme [  bien que les mots n'aient plus grand sens ], ils seraient interdits de parole.

 

la question qui se pose, c'est, une fois de plus et avant tout autre considération d'opinion, une incapacité foncière des autorités actuelles dans les pays occidentaux.

 

Un état digne, s'il était dirigé, interdirait ces genre de propos. Et si l'on osait tenir en face de moi des propos inqualifiables [ et il n'est pas question ici des allégations contenues dans ce genre de propos, comme dans le cas des autres personnalités mises en cause récemment,  amis ce langage-là ], je mettrais à la porte pour le moins.

 

S'il y avait quelqu'un, capable de tenir l'une des charges de l'état, qu'il s'agisse au gouvernement ou ailleurs, parmi les premières fonctions publiques, il ne serait pas toléré ce genre de comportement dangereux, insupportable pour les personnes comme pour un pays et qui ne pourrait être que proscrite par la morale.  Et celui, quel qu'il soit, accaparant l'attention publique par des propos douteux, coucherait ce soir à la Santé.

 

Les autorités publiques sont en effet complices de cette situation voulue. Et les réponses données sont fausses, car la question d'examiner ces allégations ne devrait évidemment pas se poser. Là encore, à côté.

 

Ou bien, ceux qui estiment- et ce serait, dans ce cas, avec prudence seulement  - que certaines personnalités ne semblent ne pas correspondre, en raisons de faits, à des fonctions publiques, et en ce cas, ils devraient, et en leur temps  - et avec prudence, et dans le cadre discret des circuits existants, permettre dénoncer les crimes existants si c'est le cas et signaler -discrètement, aux intéressés, etc.

 

Le reste, c'est ce qui se déroule chaque jour, ce que nous dénonçons ici. La saleté institutionnelle qui ne cessera jamais de grandir en crime. Il faut inverser tout cela, et sans plus attendre. Il est évidemment que, comme toujours, les élites, dans toutes les sphères de pensée,  continueront de regarder ailleurs. De toutes façons, aucun raisonnement sain ne les effleure depuis bien longtemps.

Commenter cet article

cerisette 02/06/2011 06:36






bisous+++



RN 1 02/06/2011 20:52



 


Bonne soirée Cerisette !


Très grandes bises !