Hôtel Crillon vendu

Publié le par RN 1 ©Copyright Royauté-News2010

Désormais à part le groupe Fouquet's Barrière et le groupe allemand Oetker, toutes les enseignes parmi les grands palaces parisiens sont la propriété de sultans du pétrole ou d'hommes d'affaires orientaux.

 

Nous dénonçons cet intolérable état de fait. Ici, le scandale est double ou triple : ce fleuron économique est aussi un fleuron culturel par le seul nom qui est le sien, par le caractère historique et emblématique du lieu lui-même.

 

La question n'est pas tant que des capitaux de provenance lointaine soient investis : c'est la liberté naturelle du commerce, et en quelque sorte, c'est "de bonne guerre".

 

A la réserve, et elle est de taille, qu'il devrait être impossible d'acquérir certains biens, où que soit,  d'ailleurs, dans n'importe quelle partie du monde, dès lors qu'ils constituent le patrimoine le plus symbolique ou le plus personnel d'un pays

 

On peut s'interroger sur le fait, un peu plus étrange, qu'il s'agisse de capitaux  d'état, ou tout comme lorsqu'il s'agit du frère d'un chef d'état par exemple. Ou d'un chef d'état comme le Sultan de Brunei, propriétaire, à travers le groupe Dorchester, du Meurice et du Plazza Athénée. 

 

Mais le fond reste de comprendre comment et pourquoi, par quel ratio, quelle déveine ou quel déterminisme économique, il ne se trouve pas un - pas un seul ! - groupe, pas un seul particulier, pas une seule famille ou société, pour souhaiter acquérir, ou pouvoir le faire, seul ou en association, de tels éléments du patrimoine, parmi les plus prestigieux, qui demeurent rentables quoi qu'on en aît dit, surtout en ces temps où l'hyper-libéralisme le plus déjanté mais unilatéral fabrique des millionnaires à la pelle.

 

06

Commenter cet article

mamalilou 09/11/2010 17:55



tant qu'on ne lutte pas contre le capitalisme on se retrouve dans ses pièges...


bon en même temps, l'hôtellerie de luxe est aussi un des phares du capitalisme...


quel étonnement!


on peut prendre le problème par tous les bouts, faut revenir sur cette donnée économique et politique...


 


belle soirée à toi



RN 1 09/11/2010 18:11



Je suis prêt à le faire, très bientôt...


 


Bonsoir Mamalilou, et très grandes bises !!!!!



domino 06/11/2010 17:41



bonsoir Michel              c'est une abérration que de laisser aprtir les biens de la France dans quelques pays que ce soit !
mais je pense que le plus dur va venir , avec l'arrivée d' entreprises et d'industries chinoises !!!  sur notre territoire d'ici 3 ans comme  on en parle ces jours ci à la télé avec la
signature de contrats entre la France et la chine . je repense à ce que m'a dit ma grand mère pendant mon adolescence , elle avait peur du "  péril jaune "  comme elle disait ,
d'ailleurs elle nétait pas la seule dans ce cas !  je crois que nous y allons doucement mais surement , les français de souche se font déjà de plus en plus rare ...mais la !! ça sera
l'apothéose !! je ne serai peut-être plus la pour le voir mais mes enfants et petits enfants !!!      bonne soirée , désolée d'avoir été aussi longue  bisous



RN 1 06/11/2010 19:51



Bonsoir Domino !!! Je suis d'accord avec toi, et malheureusement, le marché chinois a envahi beaucoup de choses depuis quelques années, inondant de produits fabriqués à très bas prix, et souvent
de mauvaise qualité, le marché français et européen.


 


Ta grand-mère avait raison, et Peyrefitte avait prévenu, par son livre "Quand la Chine s'éveillera... le monde tremblera"...


Il est vrai que dans l'industrie, le grand commerce, et l'économie en général, les Français et aussi les européens sont de moins en moins nombreux, et effectivement, nous ne pouvons pas lutter
devant le géant chinois, et les autres... Même les Américains sont en perte de vitesse... Quelques-uns gardent une position d'influence (industries du luxe) mais dans des conditions malsaines car
elles ne profitent qu'à un très petit nombre sur fond d'économie mondialisée.


 


D'ailleurs, tu ne crois pas si bien dire, car dans l'hôtellerie de luxe justement, les choses vibrent au rythme asiatique, et c'est le sujet de l'article qui suit !   Très grandes bises
!!!



Corine Caporlan 06/11/2010 15:30



Ah oui ça j'appuie entièrement l'argument


Le Crillon est un des emblèmes, un style très français.


Une aberration. En effet comment ont-ils eu à céder déjà et comment n'y a t-il pas eu d'autres moyens ?


 


 


 Pssss....



RN 1 06/11/2010 16:52



Bonsoir Corine !!!! Un scénario presque classique : les propriétaires (famille Taittinger, les Champagnes notamment), vendent il y a cinq ans, leurs hôtels, dont le Crillon, à un groupe
américain, spécialisé dans l'immobilier et les hôtels de luxe, le Groupe Starwood.


 


Celui-ci décide fin 2008 de séparer de son pôle luxe. Depuis, il a vendu plusieurs fleurons comme le Lutetia, et maintenant, le Crillon.


Starwood ne semble pas avoir su ce qu'il voulait...


 


Voilà le principal, mais un article plus complet va arriver... Bonne soirée !


 


 


 


 


 



cerisette 06/11/2010 11:08



coucou , bon week end


bisous



RN 1 06/11/2010 19:24



Bon week-end Cerisette !!!!!!