La France n'a pas de responsabilité dans la Rafle du Vel' d'Hiv'

Publié le par RN 1 - ©Copyright Royauté-News

 

 

François Hollande a commis une erreur. Nous ne lui en tiendrons pas rigueur car nous sommes sur ce site étranger aux questions politiques. Mais il s'agit d'Histoire et de raisonnement, et car il n'y a que trop de confusion depuis si longtemps dans les conceptions sur tout et par tous.

 

La France, à cette époque, se tient à Londres. La seule Autorité légitime se trouve en la personne du Chef de la France Libre.

 

La France tout court, sur le sol de la Métropole, est dirigée par un régime de forme légale qui n'a jamais pu et ne pourra jamais représenter la France.

 

Pour le raisonnement, il ne tient pas. Ce serait comme dire que toutes les exactions commises en temps de paix par des particuliers ou par des groupes, des corps, des portions de l'Administration, engageraient la France. Il s'agit d'une question d'échelle et de nature : même si toute la Police avait été engagée dans cette opération (et dans les autres, moins massives), ainsi que d'autres corps comme la Gendarmerie, cela n'engagerait pas la France. Et car la France était engagée ailleurs.

 

A la même époque, des Français risquaient leur vie dans les missions de la France Libre. 1942 est l'année qui voit notamment les premiers parachutages clandestins des paras de la France Libre, de ce qui deviendra aussi, plus largement, parallèlement à ceux effectués par les Forces Spéciales britanniques, les débuts de l'épopée mondiale du parachutisme.

 

 

François Hollande ne s'aperçoit pas que sa position abonde dans le sens de toutes les erreurs de l'ex-majorité, dont les membres depuis la fin des années 90 et jusqu'ici, ont voulu falsifier l'Histoire dans des débats ( Colonialisme, etc.) qui d'ailleurs, ne les regardent pas.

 

Ou alors, se situe-t-il dans la ligne qui voit côte-à-côte les gouvernements du monde, qui malgré des différences de marketting ou de parfum, font prospérer ensemble et de concert, la dictature Néo-Libérale ? La réponse, bien sûr, coule de source.

 

 

Sans condamner à nouveau ce qui a déjà été condamné, il faut dire que, non, Vichy n'a jamais été, ne sera jamais la France. C'est la principale leçon intérieure du moins, pour les Français, que l'Histoire a produite.

 

La seule leçon aujourd'hui à retirer, est la leçon principale qui est celle de la Seconde Guerre Mondiale : désobéir lorsque qu'on vous impose ce qui est injuste. 

 

Ce n'est pas innocent que l'on veuille détruire la meilleure leçon apportée à la civilisation par François Mitterrand. On peut ne pas apprécier les conceptions économiques suivies sous les gouvernements conduits par son camp, mais c'est tout à fait autre chose.

 

Etrange, qu'après avoir tant dit qu'il ne fallait pas diviser les Français, ce qui est vrai ! qu'on veuille à nouveau recommencer ?..  Pour complaire à ceux qui, non contents de l'abaissement économique et moral de la France, voudraient encore plus l'anéantir en lui faisant porter le poids du monde et de tous les crimes ?

 

Rappellons que le Général de Gaulle a souhaité la réconciliation entre tous les Français. C'est sur cette ligne, qui appartient à l'Histoire, qu'il faut se tenir et car elle engage tous.

 

 

C'est dire où les Temps actuels veulent nous renvoyer. Ceux qui dirigent l'actuel mouvement du monde l'espèrent, puisqu'ils organisent le monde déjà présent, où toutes les dictatures coexisteront... C'est ce qui se met en place depuis plusieurs années, et nous avons dépassé l'ébauche.

 

Commenter cet article

Royaliste 20/09/2012 09:38


"Il y a longtemps que les royalistes sont coupés de l'histoire et ne rassemblent plus personne...



Les Communistes font partie de la communauté nationale aussi justement que les royalistes..."


D'après vous les Royalistes sont coupés de l'histoire donc à fortiori de la Communauté, Mais ils en font quand même partie au même titre que les
communistes.


Respectez la logique élémentaire.

RN 1 20/09/2012 21:46






 


Ces remarques dépourvues de sens logique ne sont pas souhaitées ici. Ce site ne s'adresse pas aux "Royalistes" bien qu'il soit peu vraisemblable que vous en
soyez un. Mais si vous êtes un exemple représentatif du royalisme, les gens ont raison de ne pas s'arrêter à lui.


La règle ici exclut les attitudes irrespecteuses ainsi que les propos de dispute.


C'est vrai que les Communistes se trompent, mais eux le font depuis moins longtemps... qu'une partie du moins des royalistes.


 


Inutile d'insister, de nouveaux commentaires seraient bloqués. En outre les propos révisionnistes
ne sont pas acceptés non plus.






Royaliste 19/09/2012 17:10


dG voulait surtout la réconciliation avec les communistes(ses alliés en 44, et en 62 ...) !!!


dG a certainement été l'homme politique contemporain qui a  réussi le mieux faire se battre les Français entre eux.


Son action contre les Allemands ne fut qu'une piqure d'épingle.


 


 

RN 1 20/09/2012 00:14






 


La piqure d'épingle dont vous parlez fut décisive et permit à la France de gagner la Guerre. A la différence des royalistes, de Gaulle, lui, a rassemblé
les Français. Il y a longtemps que les royalistes sont coupés de l'histoire et ne rassemblent plus personne...



Les Communistes font partie de la communauté nationale aussi justement que les royalistes...





Même si votre remarque n'a pas de rapport avec le sujet de l'article, il fallait répondre ceci, même très brièvement.






mamalilou 03/09/2012 16:08


tu confonds ici la notion de responsabilité et de culpabilité


la France n'est pas coupable des crimes commis par certains d'entre eux


elle est responsable de chacun d'entre nous et rend des comptes commis par certains d'entre nous


la France est une entité collective morale, et à ce titre, dans l'exercice de sa pleine et entière responsabilité, quels qu'en soient les porte-voix successif, elle est une et indivisible,
responsable de l'ordre, de la morale, de la paix


Tout ce qui pourra être fait pour apaiser devra l'être, à commencer par le pardon, se pardonner et pardonner à autrui


Reconnaître, chaque chose, chacun pour sa part, et la France pour témoin responsable -même rendue impuissante au moment des faits- pour permettre à l'autre de pardonner.


 


On ne peut pas dire que, parce qu'un état ne serait pas reconnu par les autres, ni par tous sur son territoire, les crimes commis en son nom et sous son organisation ne seraient pas des crimes


on ne peut pas dire qu'un état reconnu par tous comme tel, voire avec un gouvernement mis en place ou validé sous contrainte par des tiers, et qui ne serait pas représentatif de la volonté du
peuple à l'instant t, n'engagerait pas la responsabilité morale collective de la totalité du peuple aux yeux des tiers suscités...


ça peut sembler injuste d'être "pris avec, pendu avec", mais il y a une leçon à cela, et c'est celle-là qu'il faut retenir.


 


Quand sous ton toi, un invité met le feu à l'immeuble, tu es responsable de ce que le feu a pris dans ton appartement, sous ta responsabilité... et les procès contre cet invité n'auront
pas d'incidence sur ta responsabilité en regard des assurances et des voisins... par ex


tu n'es pourtant pas coupable


 


doux bisous à toi Michel

Kimcat 01/08/2012 10:35


Tu as dû voir mon article sur la Rafle du Vel d'Hiv...

domino 23/07/2012 11:59


bonjour Michel            c'est malgré tout une confusion que beaucoup beaucoup de monde fait !!     bonne
journée            bisous