La question de Gibraltar : la rivalité anglo-espagnole et l'héritage d'Utrecht

Publié le par RN 1 ©Copyright Royauté-News2012

 

 

L'actualité de la rédaction du Site l'amène en ce moment à n'évoquer seulement que les questions de fond qui sont celles des monarchies en Europe. Nous allons traiter cette semaine la modification des droits à la couronne d'Angleterre.

 

 

Le Jubilé de la Reine Elisabeth a réuni au Château de Windsor presque toutes les monarchies du monde, connues et moins connues. Un absent de poids : le royaume d'Espagne ! Déjà choquée que les pêcheurs espagnols aient été reçus par un navire de guerre anglais, c'est cependant sur l'indication du gouvernement espagnol, que la Reine Sophie d'Espagne ne s'est pas rendue au dîner auquel était conviés les principaux rois et reines du monde.

 

C'est l'annonce que le Prince Edward se rendrait à Gibraltar au mois de Juin, qui a certainement aiguisé des susceptibilités en Espagne dans une période de crise et alors qu'un différend se manifeste depuis le début de Mai. Et c'est cette absence de la Reine d'Espagne à ces invitations du Jubilé Anglais qui a donné l'occasion de mettre en lumière ce qui est en train de devenir la question de Gibraltar.

 

Gibraltar appartient à l'Angleterre. Sauf les eaux territoriales, que les pêcheurs espagnols ont toujours continué d'exploiter. Même un accord était intervenu en 1989. Gibraltar, port de pêche, et qui entend le rester.

 

Cela amène les remarques suivantes. On serait tenté de penser trop facilement à l'habitude vexatoire anglaise, trait classique de sa diplomatie séculaire, mais que viendrait-elle faire là et pourquoi, en ce moment ? 

 

N'était-il pas bien dommage que le Jubilé de la Reine n'ait pas été considéré comme un événement à part ? Il est vrai que déjà, en 1981, la famille royale espagnole ne s'était pas rendue au mariage de Charles et de Diana en raison de la première étape annoncée de leur voyage de noces, Gibraltar.

 

Les hostilités politiques ostensiblement lancées par les Anglais invoquent un motif environnemental pour empêcher la pêche espagnole, et effectivement, ces tensions ont pour source l'attitude anglaise, très inconcevable et exprimée d'une manière assez offensante. Il faudra considérer maintenant l'attitude espagnole pour résoudre avec dextérité cette question délicate qui place en ligne deux pays particulièrement fiers, et qui est assez sérieuse,  et tandis que le Maroc prétend donner aussi son avis. Il faudra éviter  les écueils dans cette passe assez étroite, au risque de ce qui deviendrait alors un échec, parmi d'autres peut-être, de la diplomatie espagnole.

 

Les espagnols sont sensibles à cette question de Gibraltar, qui leur a appartenu depuis l'Antiquité sans interruption si l'on y comrend sa possession par les royaumes musulmans, jusqu'en 1713 où il devient anglais, par la force (1704; 1709), situation sans cesse dénoncée depuis par les espagnols.

 

Un arrière-plan amusant renvoie à ce qui est, en vase clos ou presque, un thème de réflexion quotidien des royalistes, et de quelques historiens et aussi d'étudiants d'Histoire : Utrecht !

 

Le Traité d'Utrecht, que l'on peut mettre aussi au pluriel, consiste en deux traités séparés, mais coordonnés, issus du Congrès tenu à Utrecht en 1713, pour conclure la Guerre de Succession d'Espagne [ définition Royauté-News® ] et mettant aux prises l'Angleterre et la France et l'Espagne, avec la présence des principales puissances européennes. Parmi le remodelage conclu lors des Traités d'Utrecht : la cession de Gibraltar, jusque là espagnol, à l'Angleterre.

 

Or, certains, peu nombreux, qui n'ont pas de rôle en matière de relations internationales, et qui ne soupçonnent pas l'existence de cette matière que l'on peut définir comme l'étude des droits dynastiques, et de ce fait font appel à des notions sans effet sur les questions de succession royale, croient tenir dans l'existence actuelle du statut de Gibraltar - la dernière, parmi leurs applications - la preuve que ces Traités d'Utrecht conserveraient encore aujourd'hui une force actuelle, et que l'une d'elles, excluant du trône de France les princes devenus rois d'Espagne avec Philippe V, serait encore valable. La preuve par Gibraltar.

 

Mais revenons à Gibraltar d'aujourd'hui. Le fait sous-jacent qui conditionne déjà en réalité la conduite de cette situation anglo-espagnole de Gibraltar, est la situation réciproque de ces deux puissances, surtout vis-à-vis du Commonwealth et au-delà, et de l'Amérique Latine, dont elles demeurent des référents et des leaders naturels, que sont l'Angleterre et l'Espagne. 

 

C'est ici qu'intervient le  point délicat des Maldives. Il est significatif que ces dernières semaines ont vu ressurgir une tension suffisamment aigue entre l'Angleterre et l'Argentine, au point que se rappelait le souvenir de la Guerre des Malouines, sur le même décor anglo-latin et c'est l'arrière-plan des épisodes qui se déroulent entre l'Angleterre et l'Espagne.

 


La roue d'Utrecht, en tant qu'antiquité, amusement pour des générations d'étudiants et vieux serpent de mer, est-elle en train de tourner ? La réponse est oui.

 

 

 

Un ou deux détails seront éventuellement rajoutés pour correspondre à l'article originel.

 

 

En annexe, consulter aussi notre Tableau de la descendance Capétienne simplifiée. Ce tableau de Royauté-News peut être repris en mentionnant le nom du Site.


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cerise 26/05/2012 10:14


tu verras à droite j'ai mis des liens de mes amis avec une petite image qu'ils m'ont fournie alors c'est cela que je voudrais si tu es d'accord pour que je mette ton lien


bonne journée


bissssssssssssssssssssssss

RN 1 02/06/2012 05:25






 


Evidemment, et tu trouveras mes réponses même s'il était difficile de se joindre avec ces perturbations.


Très grandes bises Cerisette !









cerise 25/05/2012 08:02


pourrais tu m'envoyer une petite image pour mettre un lien vers ton blog ,hier nous avons eu un suoer temps , 10 km de ballade au bord de la mer , je n'ai pas eu besoin de chansons pour me bercer





bonne journée


bisous

RN 1 02/06/2012 05:19






 


Bonne suite de vacances Cerisette !


Très bonne journée et très grandes bises !