La relativité de l'information

Publié le par 20 h 38 RN 1 ©Copyright Royauté-News2011

 

Et c'est un euphémisme. Depuis le début des événements en Libye, tout et le contraire a été affirmé. Un peu comme pour la mort de Ben Laden.

 

Hier, le régime était tombé dans les faits. Arrivée massive des rebelles, capture du fils de Kadhafi, arrêt des émissions de télévision, etc.

 

Aujourd'hui, on annonce  que le régime libyen serait sur le point de tomber. Hier, la victoire aux rebelles était acquise, il ne suffisait, d'après l'un des ambassadeurs français en Libye, que la capture du Colonel Kadhafi pour que cette victoire soit complète du point de vue du symbole.

 

Maintenant, un peu avant 20 heures, on apprend que le QG de Kadhafi vient de tomber. Jusqu'à quels rebondissements ? Cela au moins est réjouissant, devant et contre les affirmations médiatiquement correctes.

 

Les sites de relais d'information, sur Internet, pour une grande partie n'utilisent pas de journalistes. Très souvent, dans un Français qu'on ne voudrait pas en CM2 ! Un bêtisier au minimum devrait être ouvert.

 

Il y en a pour profiter de l'occasion, particulièrement rare il faut le dire, de pouvoir écrire que le pouvoir français aurait gagné une victoire ! Ce qui prouve au-delà du suffisant que l'information est aux ordres ou alors qu'elle est auto-corrompue ce qui revient au même.

 

Une information toujours lourdement chargée d'allusions selon que la cote du jour ou de l'heure est favorable ou non au leader libyen. Il va de soi que lorsque celle-ci n'est pas bonne, on peu lire des propos qui réécrivent l'Histoire en deux secondes,  en lui rectifiant le portrait. Comme pour DSK, comme pour tout le monde. Utilisent les guillemets pour tout et pour rien, insinuent, ramènent quarante ans à des remarques comme l'intelligence de la société actuelle sait en produire.

 

C'est ça, la dictature. Et ça ne passera pas ici.

 

Mais la chute de Kadhafi n'arrange rien. L'activisme révolutionnaire marxiste est à l'oeuvre, exactement comme l'activisme islamiste, ces deux monstres engendrés par le libéralisme Ultra.

On disait voici deux ou trois jours que l'arrivée des rebelles causerait des massacres. Et l'idée de voir arriver dans toutes les nations arabes des esprits, qui certes à raison veulent se défaire de leurs régimes impuissants, mais sont nourris au lait de la sédition occidentale, ne m'amuse pas. Il ne s'agira que d'une nouvelle phase dans la partie du jeu stratégique mené par quelques puissants.

 

Je regrette que le régime de Kadahafi n'ait pu trouver une issue ou préparer sa transition. Sans me prononcer sur le régime de Kadhafi, ni sur les mois qui se sont écoulés, pour l'instant, l'heure sur place et ailleurs sera à l'esprit de défaire et brûler ses idoles, mais à terme, on reconnaîtra que la Libye a connu une longue période de gloire au sein des nations  arabes, grâce au charisme de son chef. Cela n'empêchant pas la rouille du temps sur toute institution humaine, et il y aurait beaucoup de perspectives à étudier.

 

La sérénité n'est pas prête de se réinstaller en Libye, même si les intérêts occidentaux s'organisent déjà pour l'après-Kadhafi, et à vrai dire, il ne leur suffit pour décor que quelques ruines fumantes.  

 

 

Par ailleurs, nous sommes heureux de l'abandon des poursuites contre DSK.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cétéa 26/08/2011 10:20



A méditer ......... 


"Les places les plus chaudes en enfer sont réservées à ceux qui lors des grandes crises morales maintiennent leur neutralité."


Dante







RN 1 26/08/2011 22:39



 


Le site observe vis-à-vis des uns et des autres qui s'ébattent dans la mare aux canards la plus grande
neutralité... 


 


Quant au principe même du site, il condamne sans appel en de nombreux endroits la situation des sociétés, dont la part majeure revient au Système, aux
pseudo-élites entre autres. 


 


La neutralité invoquée hier soir consiste dans la règle que les membres de la rédaction ou les contributeurs occasionnels - et les lecteurs - n'évoquent pas
la politique. D'ailleurs, la politique n'y a rien à voir...  


 


Considérant que la situation actuelle des sociétés est le produit voulu de ceux que nous condamnons par principe, et donc en dehors de toute conception
politique, nous tendons vers autre chose.


 






cétéa 25/08/2011 08:33



Et bien moi je suis profondément atterrée que vous montiez au pinacle un homme dont l'HYPERCLASSE perverse et dégénérée n'est plus à prouver. L'affaire DSK démontre de manière effrayante le degré
de corruption morale de nos HONNETES, COURAGEUX, ET SURTOUT SURTOUT GENEREUX SOCIALiSTES dont vous vous réclamez ! HONTE A VOUS.


Ce qui me réjouit et qui demeure c'est que vous êtes bien des véritables VEAUX comme vous traitez lucidement le Général de Gaulle.



RN 1 25/08/2011 21:01



 


Le site ne s'occupe pas de politique. Se reporter aux pages, même si elles sont pour une partie non visibles car le site est en réfection.
Lire
ici. 


 


La ligne générale du site, est la suivante : dénoncer, lorsque l'occasion s'en présente, des situations considérées sous l'angle moral exclusivement.
Même si on n'aperçoit pas forcément cette intention (mais elle doit l'être précisée) en arrivant au hasard, il ne s'agit que d'un regard porté sur la société, sans que l'on puisse raccorder nos
articles à quelque position politique, qui est bannie ici par principe, ni même idéologie. 


 


Or dans l'affaire évoquée, il était évident qu'il s'agissait d'un montage, auquel sans doute des intérêts n'étaient pas étrangers, du moins pour le
traitement de l'information. Par définition,ceux qui sont attaqués injustement sont défendus. Dans cette affaire en particulier, un intérêt supérieur s'accompagnait du sort personnel de
l'intéressé : la liberté, bien que très limitée, que puisse exister une alternance, et je souhaite qu'elle existe pour ceux qui y croient et pour le principe, même si pour ma part je ne crois
strictement pas à une amélioration.   


 


Vos conclusions plutôt hâtives, sont donc très inexactes. Pour aller au bout de cette réponse, qui doit rester courte même si elle pourrait faire l'objet
d'approfondissement, et ceux qui ont l'habitude de me lire le savent, par nature je suis en dehors et au-dessus de la question politique. Ici comme en dehors, la sympathie pour une dynamique
politique est impossible et serait à l'opposé de mes convictions.


Les autres rédacteurs d'ailleurs peuvent avoir une autre pensée, en restant dans la neutralité du site.


 


Mais quelques articles assez prochains formeront l'occasion de mieux saisir notre pensée.


 



annielamarmotte 24/08/2011 17:07



je souhaite une bonne rentrée à toi et à ton blog



RN 1 25/08/2011 19:34



 


Bonjour Annie, et bon retour pour toi après ces vacances !


 


Très bonne soirée, et très grandes bises !