Lampedusa l'Immobile

Publié le par RN 1 ©Copyright Royauté-News2011

u3

 

On parle beaucoup depuis quelque temps, de l'Ile de Lampedusa, à vrai dire depuis la fin de la dernière année.

 

Cette Île méditerranéenne vers laquelle convergent de nombreux migrants en provenance des pays africains du Machrek, principalement la Libye et la Tunisie. On en reparle maintenant, d'une façon peu opportune, et qui n'est pas sans risque.

 

Or, cet afflux n'a pas commencé avec les récents événements en cours dans les pays arabes. Depuis plusieurs années, Lampedusa voit arriver des réfugiés fuyant des pays bouchés. Sa proximité géographique en est la cause, puisque cette île, plantée au milieu de la Méditerranée, est la première porte vers l'Europe.

 

S'il est donc un constat saillant à retenir, c'est bien celui que font surgir les récents événements de la manière la plus nette : l'évidence que les dictatures inavouées, dont le régime s'étire en longueur sans créer de prospérité, causent de nombreux départs qui dès lors ne sont pas dus dans ce cas-là à une virtualité expansive.

 

Elle est une terre d'accueil, pour une présence dont le principe doit être à durée déterminée, même si la longueur de cette durée n'est pas fixée.  Les conditions d'accueil doivent y être décentes,  il appartient pour cela aux autorités locales d'attirer l'attention des autorités italiennes. Il est abusif, alors que les entrées irrégulières en Europe s'exercent par tant d'autres lieux, de procédés et sous la complaisance, au moins, des autorités légales, de jeter la critique sur ce lieu dans lequel la migration est de nature humanitaire. Et provient de pays amis des européens et en particulier des Français, comme c'est le cas de la Tunisie, celui des pays arabes où l'amitié pour la France est la plus vive et la plus sincère.

 

Lampedusa l'Immobile a vu passser les civilisations. Les choses doivent s'apaiser, et la résolution des crises auxquelles nous assistons, ainsi que les solutions à vaste échelle qui ne manqueront pas par ailleurs d'être énoncées, apporteront leur réponse. Que l'on cesse donc de montrer, en faussant la réalité, le cas spécifique de Lampedusa, et tandis qu'on ferme les yeux sur le reste.

 

 

Nous allons nous consacrer dès aujourd'hui à un autre aspect de l'Ile : sa réalité historique et culturelle.

Publié dans à travers l'Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mamalilou 19/03/2011 13:43



tu as choisi une photo magnifique


c'est un douloureux sujet que celui du péril de la fuite motivé par la peur et la faim...


et l'accueil qui est fait à cet arbitrage de vie est d'une lâcheté profonde...


évidemment ça remet en cause non seulement nos comportements matérialistes aveugles mais profondément tout les système économique et politique mondial qui repose justement sur la domination des
uns, l'exploitations des ressources et du travail le tout dirigé vers une élite...


et quand on dit élite... le moindre smicard européen est une élite sur la planète...


beau WE à toi


bisous d'entre les cartons...



RN 1 22/03/2011 20:17



Bonsoir Mamamilou !!!!!!


 


Merci de ton passage sur un calé comme toujours !!!! A bientôt; toujours en pause !