"Le Carlisme est vivant": Carlos de Bourbon-Parme et la Princesse María Teresa

Publié le par RN 1 ©Copyright Royauté-News2010

29 

 

L'agence EFE a recueilli de la part du Prince Carlos, Duc de Madrid et nouveau Duc de Parme, et de sa tante María Teresa des déclarations majeures pour l'avenir du Carlisme.

 

Ces orientations correspondent en outre à une vision conforme à celles, qu'ici, nous défendons.

 

 

 

 

María Teresa de Bourbon-Parme, l'une des soeurs de Carlos Hugo a déclaré : "Le Carlisme est vivant."

 

"Le parti Carliste renaquit plusieurs fois de ses cendres, et nous verrons comment à travers l'Espagne, et en Catalogne qui est un noyau très carliste, il demeure vivant."

 

Elle a remarqué que "le Carlisme est vivant mais non comme une force en guerre contre le régime actuel, mais comme une espérance pour le futur, jusqu'à une démocratie plus proche de la société et qui naisse de ses entrailles."

 

Elle a insisté sur le fait que "l'idée Carliste ne consiste pas à porter le béret rouge et à crier, mais à parvenir à une démocratie plus progressiste, plus proche de la société, que nous avons appelée l'Autogestion collective".

 

Carlos Javier, le nouveau Duc de Parme, a rappelé comment dans les années 50 son père est arrivé en Espagne pour aider à transformer le pays en une démocratie moderne et européenne, et que "sa grande lutte fut d'aider à la transition démocratique en laquelle il se voyait une responsabilité. Toute sa vie il s'est battu, il a lutté pour la démocratie et les libertés espagnoles."

 

Le Prince Carlos a affirmé "qu'il portera les droits dynastiques défendus par son père, et qu'aucun de nous ne peut les quitter car nous les portons depuis Hugues Capet".

 

Il a évoqué les dernières années de la vie de son père, qui se sont déroulées à Barcelone, où jusqu'au bout il a écrit sur l'économie, la crise, la globalisation, le problème du désarroi et des droits de l'homme qu'il a toujours défendus.

 

Le nouveau Duc de Parme a déclaré que "lui et sa famille représentent la démocratie et la continuation de quelques valeurs qui en Espagne sont importantes, comme la pluralité et la diversité de cette société", et il a souligné que "la beauté de l'Espagne se trouve précisément dans sa diversité et qu'il est dommage que nous ne l'appréciions pas."

 

La Princesse María Teresa a ajouté qu'à son époque, avec son frère à l'avant, ils étaient venus ici lutter pour sortir l'Espagne de son retard, de la guerre civile, et de l'absence de démocratie.

 

Elle a affirmé également "qu'ils avaient eu à réinventer la démocratie, et qu'ils l'avaient fait ensemble avec le Parti Carliste, qui était une force politique ancienne,  très sage mais dépassée, et qu'ils l'avaient fait se rapprocher d'autres forces politiques." 

 

Elle définit sa famille comme celle "des grands défenseurs des nationalités unies, plaidant pour l'espérance à venir  d'une autre démocratie plus proche de tous les groupes sociaux, et non des seuls politiques, mais aussi des professionnels ou des territoriaux."

 

Dans cette optique, elle a précisé que ces objectifs peuvent être atteints avec d'autres forces politiques et sociales en Espagne, comme les ONG, et le monde de la culture et de l'université, qu'elle considère d'importance vitale. 

 

Elle estime que "l'Espagne peut jouer un rôle d'avant-garde dans la résolution de conflits comme celui du Proche-Orient, car nous avons beaucoup d'Arabes et de Juifs".

 

 

Cette communication de l'Agence EFE précise que le Prince Carlos Hugo sera enterré à Parme, revêtu de l'habit bénédictin, l'Ordre religieux auquel il est étroitement lié, et portant entre les mains le bérêt rouge de son père, Don Javier de Bórbon y Braganza.

 

Elle évoque le transfert de la dépouille de Carlos Hugo vers la Hollande, ainsi que les condoléances adressées par le Roi et la Reine d'Espagne, le Prince et la Princesse des Asturies, et des plus de 8 000 messages évoqués dans notre article précédent.

 

 

(traduction Royauté-News)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ava 20/08/2010 19:52



J'ai connu une Victoire de Bourbon Parme.. cela le fait... L'intégration de la royauté dans la vie politique est vraiment quelque chose de particulier.


Bonne soirée



Un petit Belge 20/08/2010 19:14



Maintenant que l'Espagne est une démocratie, je ne comprends pas très bien ce qu'ils veulent faire.



Domino 20/08/2010 16:46



bonjour Michel                 je viens d'apprendre beaucoup de choses  grâce à toi , que j'ignorais au sujet
de l'Espagne , un pays dont on entend pas beaucoup parler . surement par le sérieux de ses dirigeants , ce qui est pour moi remarquable .    merci à
toi       bonne journée     gros bisous



Sherry 20/08/2010 06:32



coucou Michel.. merci d'être passé me voir.. l'été a été parfois chaud parfois moins, mais serein, encore une petite dizaine de jours et c'est la rentrée au boulot.. je profite alors. j'aime bien
venir ici, je ne viens pas assez souvent. Ton blog est un véritable hommage à la royauté européenne, malheureusement à mon avis trop souvent laissée pour compte.. on devrait réfléchir à tout ça