Le monde avance - L'éditorial de Royauté-News

Publié le par RN 1 - © Copyright Royauté-News2012

 

 

Tout évolue, rien, heureusement, n'est égal exactement à ce qui a été, pas plus demain de ce qui deviendra hier.

 

La Rentrée de Royauté-News, qui ne voulait pas arriver encore, frémit déjà. L'installation d'un nouveau site qui doit prendre la suite de celui-ci et en le raccordant à sa plateforme personnelle dont les éléments sont épars ou certains en sommeil, sera d'actualité. Les lecteurs journaliers ou réguliers le savent : inutile de dire que rien n'est prêt pour ces changements... Tout se fera comme d'habitude, dans l'urgence...

 

Mais nous commençons déjà notre rentrée en annonçant notre Campagne Mode nature, Mode Aimante et anti-Fourrure de Royauté-News, l'un des sujets dès à présent et pour les prochains mois. La règle sera que nous n'inviterons que des personnalités acceptant ces critères, ceux d'une écologie de vie appliquée.

 

Contenus partiellement modifiés et nouveaux contenus dans notre parution : la plupart de nos articles consistera, à l'occasion, en articles de fond historiques sur des sujets précis, ou de réflexion, et surtout en interviews, avec quelques chroniques régulières. Avec le maintien notamment de la rubrique Livres et Bibliothèque de Royauté-News.

 

Replaçons le rappel que notre Site est étranger à tout élément ou notion politique. Mais l'observation distante de l'actualité courante voit ces temps-ci quelques changements qui ne seront pas sans conséquences. Le parti majoritaire qui a dominé en France depuis 2002 (sa création) et qui a servi d'outil d'accession au pouvoir du dernier président, est désormais, et enfin, fissuré et en morcellement effectif depuis ces jours-ci. Le fait marquant est que la famille dite Libérale, avec VGE et son fils Louis, se désolidarise de ce parti. Nous ne pouvons que nous réjouir du seul obstacle pour l'instant, apte à empêcher le retour de celui qui a été écarté cette année du pouvoir par un peuple français qui désirait rester en paix.

 

La Chine, qui accuse quelques ralentissements, reste dans une solide croissance. Ce géant, qui a déjà abandonné la politique de l'enfant unique, se rend encore plus à craindre pour les économies de la planète. Si la direction du Parti Chinois vient d'annoncer qu'il se coupe de l'héritage de Mao (déjà bien enterré sauf... pour la dictature), on ne doit pas favoriser le commerce chinois. Même si nous souhaitons bonheur et prospérité au peuple Chinois. Rappellons que nous condamnons (à nouveau) l'attitude mercantile des pays d'Europe de l'Ouest.

 

Ajoutons que la sortie en Espagne d'un livre qui met en cause Iñaki Urdangarin, le gendre du roi, fait partie de l'habituelle campagne qui sévit à intervalles réguliers en Europe, contre les monarchies, par des déstabilisateurs professionnels et par quelques mal-en-plume. Nous la condamnons bien entendu.

 

Il ne demeure pas moins que l'Espagne devra réviser un jour, et sans doute prochain, le système qui est le sien. Les fruits apportés par Juan Carlos, la démocratie, ont été cueillis. Mais des grands sujets demeurent, qui n'ont jamais été résolus : question des provinces, volonté d'autonomie de certaines d'entre elles (Question Basque notamment). Pour notre part, nous préférons le principe de la monarchie classique qui s'arrêtait à Alphonse XIII, et pour la comparaison entre les deux systèmes que l'on peut qualifier d'historiques dans la monarchie espagnole, notre préférence va à la philosophie Carliste et à ses héritiers.

 

Une autre observation effectuée de loin : en France, et il faut le regretter, le royalisme appartient depuis très longtemps au rayon des antiquités. Eventuelles, d'ailleurs, car il n'est pas connu  et rien n'atteint à l'extérieur, du microcosme étroit, multiplement divisé et sans route, de la mosaïque qui le compose. Il demeure le grand absent de la vie française, alors que certaines de ses idées - sinon ses disputes et quelques travers qui l'épinglent trop souvent au bazar des curiosités - auraient tant à apporter à un pays qui en manque décidément beaucoup.

 

L'occasion devrait désormais venir pour le royalisme français, et pour tout le dire, il devra nécessairement le faire, d'effectuer une reprise en main, d'un certain nombre de sujets kidnappés, mis à l'étroit, par quelques organes non représentatifs de l'autorité de ses mouvances, et parfois par quelques énergumènes.

 

 

Nous présentons ces jours-ci un dossier sur le Duc de Bragance, Chef de la maison royale de Portugal. Le temps est venu pour lui de présenter de manière plus large, les solutions qu'il représente, et pour le Portugal, de s'interroger sur le grand débat de son avenir.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quichottine 28/10/2012 11:13


Je pense aussi que tout se fera dans l'urgence pour OB.


Les blogs "Premium", dont vous faites parti, devraient moins souffrir du déménagement, puisqu'ils ne seront transférés que lorsque OB pourra leur offrir les mêmes services que sur l'ancienne
plateforme.


Le contrat qui vous lie à eux est comme une garantie que j'hésite à prendre en ce moment.


 


Je me dis que nous verrons bien... tout en étant un peu inquiète malgré tout.


Merci de m'avoir mise dans la liste de vos amis, cela me touche beaucoup.


 


En ce qui concerne le royalisme en France, je pense que nous sommes plus royalistes que nous ne voulons l'avouer. :)


 


Passez une belle journée.


Amitiés.


 

Royal Infos 28/10/2012 21:09






Nous n'avons qu'un pied par ici, même si les modifications obiennes nous donnent du travail pour d'autres raisons.


Personne n'a vraiment de garantie chez eux : on le savait mais ils le prouvent ! Beaucoup le subissent. Notre attente pour question technique sera courte
maintenant, nous n'attendrons pas l'an prochain...


Je vous dirai ce que je pense par un autre canal...


 


Bonne soirée Quichottine !