Le sympathique WikiLeaks

Publié le par RN 1 ©Copyright Royauté-News2010

Très sympathique, ce WikiLeaks, qui met en déroute toute une architecture verminée ! Celle de la suffisance des insuffisances !  De ces inutiles fardeaux devenus, que sont ces "administrations" très administratives certes, mais surtout légalement bonnes à rien.

 

Que ces personnages hargneux et menaçants cessent de nous déprimer avec leurs idiotes gesticulations, leurs prétentieuses menaces !

 

Nous sommes prêts à héberger WiliLeaks, s'il le désire et en a besoin. Nous verrons si l'on nous menace. Mais lors, on sera bien reçu.

 

Je dis que ce système doit céder la place, et, idéal serait d'avoir ce gouvernement avec son pître sommital, à la porte à coups de pied dans le cul, sans avoir à passer par le ridicule d'élections faussées et qui ne signifient rien. Déjà hier, des sondages - lancés en titres percutants pour bien influencer la population - cherchaient à faire croire qu'une certaine personne légère et portant un nom qui sonne bien ici, ne serait pas désirée par les Français lors de la prochaine grande mascarade... Rien n'est commencé que les manoeuvres d'influencement des esprits, par les réseaux médiatiques sont déjà en place !

 

Le 19° siècle était ce qu'il était, on peut avoir une pensée amusée et émue pour la douce (pas pour tout le monde) époque d'Offenbach par exemple et la seconde moitié de ce siècle suivie par la belle Epoque.

 

Mais lorsqu'un seul scandale survenait -un seul ! (pas vingt par semaine...) - et combien ils étaient innocents, alors... comme celui par exemple des décorations, le Ministère (c'est-à-dire le Gouvernement) sautait. Démission en bloc obligée. Mesure-t-on l'espace abyssal séparant l'hier d'aujourd'hui ?

 

Le vierge, le vivace, et le bel aujourd'hui...

 

Que M. Besson, et les dirigeants de cette même espèce, qui insultent et menacent ordinairement les journalistes, qui commercent avec la dictature chinoise, et qui nous empoisonnent ici au propre comme au figuré tout en installant chaque jour un peu plus d'une réelle dictature, sachent qu'ils n'ont rien à faire où ils se trouvent, et sont comme en situation illégale en occupant des fonctions d'état. Je ne leur reconnais pas le droit de représenter la France, et d'ailleurs, un seul droit, je leur reconnais : de se taire.

 

Trève de plaisanterie. Que ce Besson se taise.

 

Et que divers experts en expertise cessent de mentir aussi éhontément. Peut-on oser invoquer le secret diplomatique, alors que la fin du secret diplomatique est devenu la norme officielle dans la tranche des années 70-début 80 ? il existe des secrets militaires, oui, des secrets industriels... Il n'existe plus de secret diplomatique. Les états pratiquent aujourd'hui une diplomatie ouverte ( se reporter aux cours du plus grand diplomate de notre temps, M. Henry Kissinger. Les dossiers de travail de cette diplomatie ne peuvent se voir recouvrir d'un sceau de secret qui consisterait seulement à protéger les circuits de réflexion interne de ces polichinelles ! Pas polis d'ailleurs, ou leurs turpitudes nauséeuses.

 

L'origine des dossiers publiés par WikiLeaks est parfaitement acceptable : pour une part, ils proviennent de fuites, donc de sources directes. Les gouvernements ne manipulent-ils pas déjà assez ?

 

Pour le reste, que les services d'échange discret, codé, bref, que les lignes diplomatiques et autres boudoirs de la démocratie de la supra-élite soient tout simplement fonctionnels dans leurs protections utilisées... et ce monde-là n'aura plus lieu de déplorer les indiscrétions de son propre système.

 

Les gouvernements qui tolèrent la diffusion massive d'informations personnelles sur le Net à travers les réseaux sociaux, ont-ils des leçons à faire ? Nous ne développerons pas tout ceci pour ne pas allonger.

 

Il est possible aussi que tout cela soit une immense mise en scène, un scénario à la 11, un truc dans le vrai sens du mot truc pour justifier de la part des pouvoirs resserrant leur emprise mortelle, des mesures nouvelles d'ampleur draconienne dans divers domaines tels que les communications privées (par exemple !) et à mille et un autres endroits. Mais pour le principe, jouons le jeu (tant que cette dernière hyper-réaliste hypothèse n'est pas démontrée (mais elle s'applique déjà par ailleurs) : Wikileaks doit vivre, et Wikileaks vivra.

Commenter cet article

Catoneo 05/12/2010 19:45



Pour votre édification sur le niveau atteint parfois par nos diplomates diplômés, je vous signale l'affaire de notre consul général à Hong Kong qui est expliquée toute là :


http://forum.royaliste.org/viewtopic.php?f=8&t=4959


Bien à vous.


C.


 



RN 1 05/12/2010 22:04



Merci C.   J'avais vu cette affaire sur Yahoo. Un petit exemple parmi d'autres...



Flo-Avril 04/12/2010 10:37



Bon et doux week-end Michel


Gros bisous, amitiés, Flo



Irene 04/12/2010 01:19



C'est une epoque si sale que les dirigeant n'ont pas honte ni peur de nous lancer leur linge, croyant  qu'il ne pourait plus exister de la resistance a leurs projets.


je lisais ce soir un article sur un evenement de l' Histoire Grecque qui m' echappait comme a mon mari qui est un expert de l'histoire politique des deux derniers siecles.


Aux annees '50, la Grece juste sortie de la revolte communiste, recevait de l'aide financiere des Etats unis qui avaient installe en Grece leur representant pour surveiller l'aide.


Un jour ce monsieur du nom Paul Porter, a frappe sur le visage le Ministre Stephanopoulos. Le lendemain le ministre a envoye a l' epouse de l' Americain un collier tres cher en demandant de le
pardoner parce qu'il l' avait enerve et l'avait donc... oblige de le frapper.


Vous voyez, etre serville n'est utile en rien, comme l' histoire le montre...



RN 1 14/12/2010 00:03



Merci Chère Irene !!!!!


 


Je vous réponds demain plus amplement !