Pour l'Europe

Publié le par RN 1 ©Copyright Royauté-News2011

 

En la Fête de Saint-Benoît, l'un des plus grands Saints de l'Eglise et également le premier qui ait été désigné Patron de l'Europe, je convie les habitants de ce continent et notamment ceux d'Ouest, à réfléchir à leur destin commun toujours encore à construire.

 

Celui-ci ne se pourra forger qu'au dehors des dirigeants qui conduisent si mal les pays d'Europe, qui les amènent au chaos où ils sont déjà.

 

Nous invoquons le chantier nécessaire d'une formation nouvelle de l'Europe, construite sur un nouvel humanisme fondamental et renouant avec la civilisation.

 

C'est le dessein d'une Europe unie autour de ce qui la fait propre, dans sa diversité et la Liberté de chacun de ses peuples, que nous espérons et que nous formerons.   

 

C'est dire que les discours humains, les préoccupations de vil et bas commerce n'ont nul droit de cité dans la Cité. Les meneurs du chaos organisé, tous les  indélicats usurpateurs à moeurs politiques, ceux qui gèrent la crise à leur profit - et bientôt, il n'y aura plus de profit pour personne - il faut en tous cas s'en défaire. Ils ne disposent d'aucune légitimité quelle qu'elle soit, et moins celle encore qu'ils brandissent dans leurs bouches menteuses : la démocratie par exemple. 

 

Ce n'est évidemment pas une affaire de modèle, ni par exemple un choix de république ou de monarchie. La première marche de l'édifice consiste à se défaire des lobbies accrochés aux institutions qu'ils ont détournées et dont elles interdisent l'accès à tous autres qui les voudraient conduire ou conseiller.

 

C'est le premier commencement, restituer aux peuples et à ceux qui doivent les conduire, l'autorité qui leur a été volée. Dès lors, en mettant de côté ceux qui parlent ( toujours, sans cesse, à tort et à travers ) le monde s'écoutera enfin, pourra exister et respirer.

 

Se détourner, pour cela, absolument et sans aucune exception, du monde du pouvoir et des autorités, ne les suivre en aucun cas. Le Système failli est celui-là qu'il faut vaincre, dompter. Aucune voie commune n'est envisageable à partir de leurs conceptions, canaux récupérateurs et orienteurs de toute idée utile et novatrice.

 

Le dénoncer, sans faillir. Le destin à continuer des pays d'Europe, sur une vision commune partagée librement sans contrainte, repose sur cet axe clair de confisquer les pouvoirs abusifs, et sur cet idéal de grand dessein.


Commenter cet article

Flo-Avril 12/07/2011 21:07



Elle est belle cette famille royale


Amitiés, Flo



RN 1 13/07/2011 20:16



 


Bonsoir Flo !!!


Très bonne soirée et très grandes bises