Presse Internet en danger

Publié le par Royal Infos - RN 1 © Copyright Royauté-News2013

 

 

Non seulement la Presse Internet en général fait l'objet de manoeuvres préparées tranquillement par les autorités de plusieurs grands pays : Allemagne, France... pour la contrôler et lui ôter son indépendance. Cela date depuis quelques années... mais ça continue.

 

Mais toute liberté d'opinion sera interdite si, comme ils le souhaitent, l'espace Internet se voit interdire la reproduction ou la citation des journaux classiques en ligne !

 

Ce qui est insupportable, est que ce sont les grands journaux qui ont été parmi les premiers à s'installer sur Internet, venant squatter et accaparer l'espace alors que précisément ils n'en avaient pas besoin !

 

C'est déjà le cas en Irlande, où quinze grands journaux exigent pour droits d'auteur, aux sites Internet qui indiquent même seulement un lien vers leur contenu, en leur réclamant 300 € au minimum sous forme d'achat de licence pour cinq liens maximum. Avec barême évolutif : de 26 à 50 liens : 1 350 €.

 

Si en Allemagne et en France, c'est surtout Google qui est visé, pour déréférencer les articles de la presse classique, il est question d'empêcher toute citation. C'est tout Internet qui est promis au muselage à très court terme. La possibilité de s'informer, de s'exprimer, contraintes à la source, seront absolument impossibles.

 

La dictature ultra-libérale n'a qu'une seule tête à deux faces. Nous sommes, là encore, dans le goulag à l'échelle mondiale, et à un degré que Goebbels n'imaginait pas.

 

Et qu'en sera-t-il des sites de presse subventionnés ? Nous considérons que tous les sites de presse doivent bénéficier des mêmes avantages, non seulement une dizaine de sites en France. Mais ceux-là, caution de l'apparence, seront vraisemblablement protégés.

 

Et surtout les autorités ne doivent pas se mêler d'Internet. Elles ne sont que des intrus. Internet doit rester hors des ingérences de l'état, de ses manipulations à coup de ciseaux sur l'activité humaine.

 

Commenter cet article