Réussite du Forum International du Tigre

Publié le par RN 1 ©Copyright Royauté-News2010

01

 

Les tigres peuvent dormir tranquilles. Ce sommet international, dont nous avions parlé (notre article) au commencement de l'Automne, s'est tenu du 21 au 24 Novembre à St-Petersbourg, réunissant les treize pays concernés : Bangladesh, Bhoutan, Cambodge, Chine Inde, indonésie, Laos, Malaisie, Birmanie, Népal, ThaÏlande, Vietnam, et le WWF, l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature, et présidé par Wladimir Poutine, est un succès.

 

Cette initiative est notoire à tous points de vue, et peut être proposée en exemple aux sommets écologiques qui patinent sans jamais aboutir concrètement.

 

En effet, afin d'enrayer immédiatement son déclin, ces treize pays où vit le tigre ont adopté La Déclaration de Saint-Petersbourg, un programme financé principalement par eux ainsi que par la communauté internationale. Il vise à doubler d'ici 2022 la population actuelle des tigres (un peu plus de trois mille).Cette population avait diminué de 97 % depuis le début du XX° siècle. Certaines espèces, telles le tigre de Bali dont le dernier fut tué en 1937, ou le tigre caspien, disparu à la fin des années 50, sont entièrement éteintes. Une autre sous-espèce a également disparu, et les six restantes sont menacées à court terme. En effet en l'espace de seulement dix ans et en raison du braconnage, de la destruction de son habitat (déforestation et introduction de nouvelles cultures), et du commerce illégal du tigre, c'est une diminution considérable de 40 % dont il a été victime.

 

La Russie est le seul pays qui a vu le nombre de ses tigres réaugmenter, passant depuis 50 ans de 80-100 représentants, à 450 ou environ 500.

 

Le budget de la première partie de ce programme portant sur une durée d'un an au bout de laquelle un bilan sera dressé, est de 95 millions d'euros, auquel contribuent la Banque mondiale et le Fonds pour l'environnement mondial. le programme pour cinq ans est de 350 millions d'euros.

 

De son coté, la WWF consacrera 37 millions d'euros pour cinq ans, somme devant être portée ensuite à 63 millions, à sa contribution à ce plan de sauvegarde d'une durée de douze ans, qui doit permettre d'aider les états intervenants et de coordonner leurs efforts.   

 

Une zone transfontalière a été créée, entre la Russie et la Chine. C'était l'une des mesures annoncées.

 

L'essentiel de l'effort portera sur la lutte contre le braconnage, le commerce illégal et la protection de l'habitat, mais aussi sur la réduction des conflits homme/tigre.

 

Mais une chose importante est que globalement les populations des pays où vit le tigre seront associées au bénéfice des ressources générales de la biodiversité. Ceci va dans la sens défendu lors du dernier Sommet de la Biodiversité à Nagoya auquel participait le Prince Albert.

 

Leonardo DiCaprio, très engagé pour la sauvegarde du tigre, puisqu'il a parrainé cette année avec lui la campagne "Sauver le Tigre maintenant", a offert un million de dollars américains au WWF.

Commenter cet article