Roms, et changement de passe

Publié le par RN 1 ©Copyright Royauté-News2010

L'expulsion des Roms, ou des autres peuples du Voyage, est une figure de nos sociétés depuis des siècles. Comme tous les pires retours, qui se font voir en cette génération, celui-ci, dans les pires - mais y-en-a-t-il de bénins ? - cette persécution contre les Fils du Vent  souligne l'indigence, l'échec définitifs d'une palabre européenne qui n'a jamais dépassé les parlottes,  les menaces à l'hérésie eurosceptique, ou le coup d'état d'un traité entré de force après qu'on ait voté Non.

 

Mais enfin, l'Eglise Catholique s'est réveillée !  Et pas qu'un peu ! Cela n'arrive pas une fois par siècle. Les miracles n'existent pas qu'au cinéma ! Des prêtres, individuellement. Mais aussi l'épiscopat, dans son ensemble, par la voix du Cardinal Vingt-Trois ! Et celle du Pape ! C'est le Jour dans la nuit, c'est Rome, c'est Noël !

 

Nous nous réjouissons ici, de cette prise de conscience dont fait état la presse (trop heureuse à cette occasion de ranger pour cinq minutes sa critique contre les catholiques dès lors qu'ils peuvent souquer à la manoeuvre...)

 

En France, "un profond désamour entre le président et l'électorat catholique"... Enfin une bénédiction, et comme les grandes bénédictions ne viennent pas tous les jours, sachons ne pas les laisser passer !  

 

Royauté-News n'avait-il pas dit qu'il est impossible d'être chrétien et de soutenir le Système ? Pour un peu, ce serait l'appel dès maintenant, à l'expulsion de la canaille ! Et demain sur les Champs-Elysées ! Mais nous attendrons un peu.

 

Il faut saisir cette occasion inespérée d'un grand mouvement avoué, enfin, qui déboute les catégories politiques et les petits tas tout prêts. Mais nous ne le dirons jamais assez : il ne s'agit pas de politique, condamner le Système n'est pas et ne doit pas être une question de politique : c'est une question de Morale ! La denrée spécialement rare dont précisément le monde politique est en peine. 

 

Qu'on n'attende pas ici de solution tout prête à ces insolubles, insurmontables problèmes, que des strates générationnelles empilées, diplômées, imbues, ont accumulés ! Leur hypocrisie, leur mensonge et leur aveuglement seront leur statue dans la galerie du désaveu des générations futures ! Ils ne trouveront ici ni excuse ni sympathie ni raison !

 

L'expulsion des Roms ne règle rien, l'installation massive des populations oisives auxquelles on équarquille les yeux de nos vitrines brillantes, entre précarité et chomâge d'un côté et matraque de l'autre ne sont pas des solutions ! 


L'Italie de Berlusconi a pucé ses populations Roms, au moins pour "expérience"... Voilà une chose que je voulais dire depuis longtemps à propos de l'Italie ! Est-ce cela qui doit attendre ceux que l'on garderait en Europe de l'Ouest ?

 

D'ailleurs il n'y a pas de solution, lorsqu'on prend les problèmes (ou plutôt qu'on ne les prend pas) ainsi depuis quarante ans !  Tout le démontre assez, ou la foule avide de sensations fortes en veut-elle encore ? ça ne lui suffit pas ? Folie, vandalisme, mise en menace de la société, bandes, banlieues saignantes. Comment ose-t-on  nommer cela "une politique"? Ce n'en est pas. Mais de la trahison.

 

La priorité est d'en terminer avec ce qui doit rester une parenthèse honteuse. Pour cela toute incapacité sera la bienvenue car toute l'incapacité du monde ne fera jamais si mal que l'incapacité caractérisée des équipes actuelles qui empoisonnent une moitié d'Europe.

 

Certains articles évoquent l'électorat catholique, plutôt de droite... Et les Chrétiens de Gauche, comptent-ils pour rien ? C'est fatiguant, ces éternels amalgames, ces éternels réflexes ! Ces choses-là vont et viennent. Les catholiques ont longtemps contribué au changement, trop heureux de préférer  par exemple chez Mitterrand, une fois rangées les menaces contre l'Ecole Libre, une tranquillité  apparente qu'auprès de l'autre moitié de la citrouille politique bien pensante en principe, on ne trouvait plus... il est temps de mettre au rancart les schémas dépassés !

 

Il est temps d'expulser l'actuel infâme pouvoir qui empuantit l'univers depuis maintenant trop longtemps, en France et ailleurs. Cela n'est pas à détailler.  Il n'est pas un sujet qui mérite examen, détail, pour peser si l'état des choses serait moins catastrophique dans tel domaine plutôt que dans tel autre. Leurs actes font-ils du détail ?

 

Si l'Europe faisait entendre, ne serait-ce qu'un bêlement stupide, on pourrait au moins dire qu'elle existe ! Eh bien non, elle n'existe pas !

 

Expulser ce gouvernement au sens large est une fin en soi ! Savoir si le bouleversement viendra par les Roms, c'est-à-dire par l'enchaînement du dégoût ou par autre déclenchant, est de l'anecdocte. Expulsion ! C'est tout.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chantal Ferre 24/08/2010 10:15



Vous avez raison, c'est une honte. Merci d'écrire tout cela



RN 1 24/08/2010 19:39



Merci pour votre avis !!!!