Royauté-News condamne toute offense aux religions

Publié le par RN 1 - © Copyright Royauté-News2012

 

Royauté-News condamne par principe toute offense aux religions. Mais cela aurait dû être le cas depuis longtemps, et les gouvernements qui les ont acceptées sont en réalité les véritables auteurs de ces crimes. Cet article concerne avant tout la France mais nos lecteurs non français pourront y trouver de la substance. 

 

Ces gouvernements qui se pensent... légitimes grâce aux élections, grâces aux sondages, grâce à la presse... grâce aux manipulations psychologiques, aux menaces, aux pressions qui composent le paysage électoral, seraient-ils moins coupables que le régime de la Collaboration Vichyste dont ils ne cessent de rappeler l'existence à tout bout de champ pour hanter et pervertir la mémoire nationale ?

 

Ces atteintes portées à deux des trois religions du Livre (la religion Chrétienne, pour laquelle lorsque c'est le cas personne ne s'émeut ... et l'Islam) sont l'expression et la manifestation de l'outre-décadence de ces régimes avilis qui se succèdent depuis trop longtemps en France.

 

Ce sont eux qui autorisent, et même incitent à la perversion de la liberté de la presse. Car la liberté de la presse est une grande chose indispendable, mais elle n'a rien à voir avec le caniveau mental d'une pseudo-république vendue à tous les vents. Et la Liberté, enpêchée justement l'est par l'existence de falsificateurs, qui sous le couvert si hypocrite de l'information par exemple, peuvent insulter les gens. Notre conception de la liberté de la presse va sans doute beaucoup plus loin que celle des médias aux ordres.

 

Pourquoi, d'ailleurs, pouvoirs et lobbies protègent-ils les insultes faites à l'Islam, alors que si curieusement, ils n'ont de cesse d'offrir l'Europe cadenassée, rendue imbécile, à l'Islam qui par définition ne sera jamais autre que conquérant ? Pour pourvoir insulter la religion chrétienne !

 

Conduite par des voyous au sens premier du terme, qui mandatés, entraînés, propulsés par des lobbies, accèdent aux plus hautes charges publiques, cette république sans foi, sans honneur, sans repère, sans culture, sans intelligence, mais bardée de lois et de règlements, la république parle à la place des gens !

 

"Pouvoir se moquer de tout": sauf ce qui est sacré. Et ceux qui ignorent ce qui est sacré n'ont pas de droit à devenir responsables, même élus !

 

Se moquer de tout ? De la république, oui !  Enfin... de ceux qui se parent de son nom en trahissant la république.

 

Qu'il faut enfin le savoir, le regarder en face : la "république" ne représente pas la France.

 

Mais encore plus, nous déclarons que la France est en pire phase de danger, que ses gouvernements successifs entendus ne défendent ni le pays ni ses habitants et que l'ennemi public n° 1 est l'autorité de l'état et son principe.

 

Nous considérons que les autorités "légales" n'ont aucun droit d'interdire une manifestation fût-elle islamique, tandis que l'expression agressive permanente, insinuante, entrante, de l'Islam leur est bienvenue et à proportion qu'elle détruit la sérénité du pays. Quand on autorise la perturbation permanente de l'Islam, on ne peut ensuite interdire une banale manifestation. Et nous considérons que les meilleures manifestations sont celles qui ne sont pas autorisées : il en faudrait, dans tous les genres.

 

Nous condamnons en même temps les déclarations de la présidente du parti d'extrême-droite demandant l'interdiction du voile et de la kippa. Elle démontre ce faisant qu'elle contribue à la confusion, tradition historique de son parti et se place aussi dans la ligne qu'il a toujours suivi : servir de roue de secours aux régimes vils.

 

Le voile n'est pas bienvenu en Europe. Son intention, sa portée, son expression n'ont rien de commun avec la kippa et il n'existe d'ailleurs rien de comparable entre l'expression religieuse juive et celle de l'Islam.

 

En réalité, il ne s'agit pas de religion. L'Europe défendra sa culture, contre tous, et le premier empêchement à la défendre vient des autorités, sans distinction des gouvernements d'un moment.

 

Le respect est le premier devoir et la première obligation. Puisque les autorités françaises empêchent au moins son existence, laissant le pays et le monde au bord du chaos, ce sont les autorités françaises qui constituent la première menace et il faut poser dès maintenant la question de les interdire.

 

 

 

Commenter cet article

Chonchon 25/09/2012 10:59


J'essaie de gérer mon rapport aux autres avec deux grands principes, très vieux mais très significatifs :


- ma liberté s'arrête où commence celle des autres


- ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse


Je suis pour le voile et la kippa et la croix chrétienne... je ne vois pas en quoi ça me gênerait. Ce sont des manifestations religieuses et culturelles (contrairement au niqab qui est une
oppression de la femme).


Je suis contre Charlie Hebdo : la liberté de la presse, OK, mais pas pour offenser autrui à dessein. Bientôt ils vont nous faire des dessins sur les Juifs dans les camps ? Et il ne faudrait rien
dire ?


Un peu de respect que diable !


Je suis d'accord avec toi.

cerise 22/09/2012 11:05


moi également , chacun a le droit de croire en ce qu'il veut et personne n'a à jouer avec ce droit à la liberté





bonne journée


bisoussssssssssssssss