Royauté-News : Lorànt Deutsch et son livre Métronome

Publié le par RN 1 - ©Copyright Royauté-News2012

 

 

Voici la réponse de Royauté-News, qui n'est pas un média royaliste comme chacun le sait, au sujet de la polémique contre Lorànt Deutsch. Royauté-News avait présenté ce livre : Métronome, l'Histoire de France au rythme du métro parisien, ouvrage que nous conseillons de lire.

 

Un Conseiller de Paris a demandé que la Ville de Paris cesse de promouvoir ce livre parce qu'il serait "hostile à la République", et que ses positions "affaiblissent la laïcité"... En réalité, qui, sinon la République a détruit ces dernières années la laicité pourtant acquise ?

 

Cette critique qui survient bien après la parution et la réussite de ce best-seller se trouve dans ces deux éléments :

 

 - Ce n'est pas ce livre mais l'engagement de Lorànt Deutsch contre les massacres de la Révolution, qui fait de lui plus volontiers que son livre, une cible.

 

- La formation de ce Conseiller avait pour moi, auteur de cet article, bien que n'entrant dans aucune considération politique, une sympathie toute particulière car elle apportait une fraîcheur possible et une ouverture si nécessaire... jusqu'à ce que son enfermement dans des obsessions qui lui ont tenu du jour au lendemain de programme, l'aient au second trimestre écartée de la dynamique, de la pertinence, de la vraisemblance... ses résultats l'ont abondamment montré. De ce fait, auquel s'ajoute sa diatribe pro-sectaire en faveur de la révolution et de la République pour se rapprocher des projecteurs, alors que les Français attendent des mesures concrètes, non des discours sectaires, tout cela confirme que cette formation ne semble être vouée désormais qu'à l'échec.

 

Peut-on rétorquer à ce Conseiller que c'est bien la république, ce qui a amené l'ex-président et son régime infâme ?

 

Au sujet, rappellons la vieille position de Royauté-News, qui désapprouve cette idée, tenue hors de toute logique, de nombreux royalistes français : pour que la République reconnaisse les massacres du génocide vendéen par exemple. Terrain glissant pour eux !

 

D'une manière générale, nous ne saurions mieux conseiller à ceux qui se reconnaîtraient une fibre pro-royale, ou même simplement une sympathie avec un passé, de ne pas tomber dans les marais idéologiques du royalisme constitué... Certains royalistes du sérail commencent à le comprendre.

 

Lorànt Deutsch, dont nous ne partageons pas toute l'opinion, mais ce n'est pas la question, a répondu qu'il était fils de la république, et qu'il aimait son pays. Mais pour nous, la ligne de démarcation ne se situe pas là.

 

 

Royauté-News est attaché à la pluralité comme fondement absolu de toute démocratie comme de toute société équilibrée. Dès lors que la manifestation d'opinion rencontre une radicalité à son égard, - malgré des protestations "de ne pas demander de censure..."- et c'est pourtant ce que recherche ce conseiller, il s'agit d'un empêchement à la liberté d'expression.

 

Seuls ceux qui peuvent parler au nom de La France ont une légitimité. Il n'en existe pas aujourd'hui. Ceux qui invoquent sans cesse pour tout et pour rien "la République", est un abus et une absurdité. La république, mode politique de gouvernement, ne saurait être ni le pays, ni la France !

 

La république finance (subventions...) des manifestations scandaleuses comme certains spectacles situés bien au-delà de la neutralité, pourtant, qui les dénonce ? Il y a beaucoup à dire, et ce n'est pas à l'avantage de la République. Nous en reparlerons dans un dossier.

 

On peut être partisan. Mais dans la république, cela ne peut être accepté que si l'on accepte les idées d'autres partisans.

 

Notons que les Conservateurs n'ont aucune légitimité à contester les erreurs, par exemple, de ce conseiller !

 

La République n'est autre qu'une compilation de défauts, des plus simples jusqu'aux plus graves. Mais ce qui tombe sous le sens n'appelle aucune tentation vers des mirages ! Reconnaître des qualités à l'Ancien-Régime, lorsqu'on souhaite rectifier des erreurs qui dépeignent un tableau simpliste, n'entraîne pas pour autant à le donner en exemple ni encore moins le regretter !

 

 

Site engagé pour la Liberté et la démocratie, Royauté-News considérons que la république telle qu'elle est une aberration constante qui viole chaque jour la Liberté, et parmi toutes les libertés, celle de penser.


 

                           *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *

 

Royauté-News prône une conception nouvelle fondée sur de nouveaux choix, loin des choix stériles imposés à tous; et propose de mettre en valeur l'idée d'une Monarchie nouvelle, démocratique.

 

Une formule dont seront dessinés les contours, et bien sûr absolument éloignée et débarrassée des scories du royalisme. Et des confusions, comme au sujet de l'Eglise.

 

Une formule qui se fondera sur les conceptions des véritables monarchies, dont les siècles derniers de l'Ancien-Régime français s'étaient définitivement éloignés, et qui reposera sur un choix dynastique (nécessairement) renouvelé, dont seront, lui aussi, dessinées les règles.

 

 C'est pour ces raisons que nous renouvellerons l'avenir, sans tourner le dos au passé, en ne perdant pas le souvenir de l'héritage, mais en construisant, de fond en comble, une  demeure nouvelle, comme selon la parabole du Christ : 

 

  "On ne coud pas une pièce neuve sur une étoffe usée".

 

 

 

 

Commenter cet article

Eliane 12/07/2012 13:15


Bonjour Michel,  j'ai bien tout lu, et je pense que
l'heure de la royauté en France ne sera pas  d'actualité avant longtemps,   en Belgique nous savons que sans notre roi , le pays n'existerait pas..., 
Excellent Jeudi > bisous 

RN 1 12/07/2012 13:22






 


Justement, protégeons Albert II !!!!


 


Bonjour Eliane ! Très bonne journée et très grandes bises !






cerise 11/07/2012 19:11


alors là je ne suis pas d'accord on est un pays de libre expression autant que je sache


bonne soirée


bisoussssssssssss

RN 1 12/07/2012 13:25






 


Bonne journée Cerisette !!!!


 


Très grandes bises !






TR 10/07/2012 23:35


La République est bonne fille, elle s'accommode d'amants bien désagréables.


Plus sérieusement, un grand avantage du principe royaliste réside dans l'acceptation des défauts humains, tentant d'y rendre les institutions moins sensibles et d'en protéger les plus faibles.


Alors que l'idéologie républicaine oscille entre le rousseauisme (et son héritier "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil") et la suspicion généralisée.


Après, il n'y a tout de même pas grand monde qui cherche à rétablir la société exactement comme elle était en 1789... Il faudrait être aveugle pour ne pas comprendre qu'elle avait un besoin
urgent de réformes de grande ampleur, et pour ne pas constater que la France et les Français ont beaucoup changé depuis!