Royauté-News : pour la réforme des Parrainages de la Commission Jospin

Publié le par Royal Infos - RN 1 © Copyright Royaute-News2012

 

 

France - Cette mesure serait une avancée démocratique de géant : remplacer le système dinosaurien, d'esprit dix-neuvième siècle, des parrainages politiques à l'élection présidentielle par 150 000 parrains parmi la population.

 

Bien qu'imparfaite, cette proposition de mesure offre l'avantage d'échapper aux manipulations et aux pressions qui sont jusqu'ici le lot habituel de la vie française et qui entâche les élections en France et en particulier le rendez-vous national présidentiel.

 

Nous estimons que cette mesure est une très heureuse proposition et une perspective qui renoue avec l'élan traditionnel du courant réformateur du camp du progrès, lequel est loin d'être toujours celui du véritable progrès.

 

Cette proposition est le contrepoint du souhait émis par M. Balladur de porter l'existence des 500 parrainages d'élus à un collège de 100 000 élus, proposition extravagante émise en 2007.

 

 

en lien avec notre article sur la réforme du Conseil Constitutionnel.

Commenter cet article

............. 18/11/2012 08:36


et tout autre chose...mais je pense que tu es au "courant"...
n'est que professeur d'allemand et cela s'est confirmé


"reden, wie einem der Schnabel gewachsen ist"


né français ...parle français......né alsacien parle alsacien....


Le Premier ministre a qualifié le dialogue franco-allemand d'"effroyable" au lieu de fructueux".

 (furchtbaren Austausch) à la place d'un "fruchtbaren Austausch", qu'on peut traduire par "dialogue fructueux".
Pas de chance. Jean-Marc Ayrault, ancien professeur d'allemand, a commis ce lapsus devant un parterre d'entrepreneurs, réunis par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung.

Le lapsus est à la toute fin :



Ce lapsus ne va pas aider à réchauffer des relations franco-allemandes un peu refroidies, ces dernières semaines, après les doutes exprimées Outre-Rhin sur la capacité de la France à se réformer.
Un proche d'Angela Merkel, le chef du groupe parlementaire conservateur Volker Kauder, avait déclaré vendredi : "Ce serait bien si les socialistes engageaient maintenant vraiment des réformes
structurelles. Cela ferait du bien au pays et à l'Europe". La presse allemande a aussi moqué un "Hollande sans boussole" et a comparé la France à la Grèce.