Royauté-News pour une Police unique : Police Nationale, et Gendarmerie, seulement

Publié le par RN 1 - ©Copyright Royauté-News2012

 

Interrompant la quiétude estivale de notre parution, nous présentons une de nos propositions phares, que nous n'avons pu présenter avant la fin du premier semestre. Il était important de la présenter sans attendre, afin de pouvoir enchaîner très prochainement sur des sujets cruciaux.

 

Nous demandons indulgence à nos lecteurs francophones non français et à nos lecteurs non francophones de prendre appui une nouvelle fois sur la France pour commenter l'actualité. La France, ce pays impossible qui ne peut pas se tenir tranquille, ce pays trublion sautant de catastrophes en psychodrames.

 

Observons que les régulières émeutes observées en France ou en Europe sont l'une des preuves de la faillite des économies ultra-libérales, qu'elles soient le fait de gouvernements ultra-libéraux ou de gouvernements progressistes qui suivent pour le principal la même formule générale que les premiers. Mais cette observation n'est pas le sujet direct de ce soir.

 

Royauté-News veut alerter contre l'une des graves orientations, plus que malsaines de ces dernières années, qui a vu apparaître de façon légale de multiples polices. Signe de décadence et de troubles très graves, cet état de fait est sans approximation une phase de la destruction programmée des états par les élites politiques et par les élites périphériques qui l'entretiennent.

 

Aujourd'hui, en France, se sont multiplié les services au rabais, que sont les polices municipales, véritables polices privées à la solde de pouvoirs locaux. Elles n'ont aucune légitimité ni encore moins d'utilité.

 

A quel titre affirmer que la Police Nationale manque de moyens et d'effectifs ? Ce manque n'est que le démantèlement programmé de tous les grands services fondamentaux, de tout ce qui constitue un état.

 

La SNCF, Société Nationale des Chemins de Fer Français, dispose d'une Police des trains, qui opère également dans les gares et leurs abords.

 

Il en existe d'autres, et de plus en plus. N'importe quel vigile de base débutant dans une entreprise privée, assuré de l'aplomb que lui confère une tenue de type militaire, assortie de gadgets, peut se sentir entraîné dans des comportements  agressifs vis-à-vis de la population, dans une société qui croit se protéger (sans effet) derrière discours et slogans notamment politiques.

 

N'importe quel membre d'un service de rédaction de PV pour les voitures en stationnement, service qui n'appartient même pas à la police municipale dans certaines grandes villes, peut lui aussi, et par cascade, se croire flic et pourquoi pas investi d'une mission, et arbore un écusson tricolore, une tenue para-militaire, et le début d'un arsenal de rétorsion.

 

Notre proposition de supprimer les polices adjacentes ou "polices-doublons" doit être prise comme un élément d'un ensemble dont certaines de nos propositions ont été déjà émises. Il en existe beaucoup.

 

Les polices municipales doivent être supprimées. C'est notre proposition.

 

"Un état, une police". Comprenant en France Gendarmerie et Police Nationale, dont la coexistence répond à une tradition et à une spécificité française et à une utilité éprouvée. En dehors de quoi, c'est l'instauration de la guerre des gangs. Mais n'est-ce pas le but ?..

 

Comme dans de nombreux domaines, la confusion est entretenue partout. Notamment entre ces polices. [ sans parler de la fusion de grands services spécialisés distincts les uns des autres, effectuée dans une intention politique trouble par l'ex-gouvernement] 

 

Qu'on verse les polices municipales dans la Police Nationale, avec des modalités, voilà notre seconde proposition reliée. Notre troisième proposition, faire revenir à ses fonctions traditionnelles, la Gendarmerie, qui a remplacé voici quelques années la Police Nationale dans de nombreuses petites villes dont les commissariats avaient fermé... alors que ce n'est pas son rôle. Chacun à sa place. Tout le monde le sait, sauf... bien sûr, le personnel politique !

 

Il faut savoir que le marché de la sécurité privée augmente actuellement de façon vertigineuse,  malgré la privation de liberté des citoyens par la surveillance électronique toujours plus accrue et presque omniprésente.

[ ce qui est une preuve, si était besoin, que le flicage des citoyens ne sert pas à la sécurité ].

 

Avec la multiplication prévisible des bavures dans un secteur qui a toujours été très mal défini et très mal encadré.

 

Il existe d'ailleurs une crise dans le milieu de la sécurité privée. Pourquoi ? Toujours en raison de la confusion généralisée. Certains syndicats dénoncent à raison la confusion entrentenue par l'état entre deux filières : la Sécurité propre (qui comporte plusieurs sous-domaines) et la Sécurité Incendie.

 

Nous allons évoquer des drames récents qui se sont produits en France en rapport avec ce phénomène de la confusion des polices et des rôles.

 

Tous ces aspects seront l'un de nos dossiers prochains.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Amélie 27/08/2012 13:26


Merci

Amélie 17/08/2012 21:51


Police municipale= police civile et municipale


police nationale= police civile et nationale


gendarmerie nationale= police militaire et nationale (campagnes et petites villes)


Les deux premières qui s'occupent du même territoire, ce qui rejoint l'article. On est le seul pays à 3 polices, la plupart en ont deux (Allemagne, Belgique), surtout que les deux premières n'ont
pas vraiment de différences. Une fusion serait nécessaire, plus utile que la volonté des gouvernements qui depuis plusieurs années cherchent à rapprocher police et gendarmerie, qui n'ont pas le
même statut (civil et militaire), qui ne sont pas confrontés aux mêmes populations( urbaines et rurales)

RN 1 26/08/2012 15:16






 


Bonjour Amélie,


 


Merci de votre participation avisée. Bien que différée, ma réponse était prévue !





Malheureusement, de nombreux services adoptent ou s'attribuent de plus en plus des compétences policières, en raison de l'abandon toujours plus grand des
missions de l'état, qui transfère ses pouvoirs aux collectivités locales et, ce qui est un non-sens, à des sociétés privées.





Il faut garder le sytème harmonieux comprenant Police et Gendarmerie, et en revenant autant que possible à leur mission d'origine.





Bon dimanche !