Versailles et provocations : le cas Aillagon

Publié le par RN 1 ©Copyright Royauté-News2010

Royauté-News condamne le dévoiement par les autorités publiques françaises d'une partie du patrimoine français. Les expositions comme celle de Murakami à Versailles, faisant suite à la vaste polémique créée par celle de Jeff Koons, ainsi que les justifications agressives - et disons-le, totalement déjantées - de Jean-Jacques Aillagon, sont en cause.

 

Par conséquent, Royauté-News exige la démission de Jean-Jacques Aillagon, directeur de l'établissement public du Château de Versailles, déjà l'auteur des provocations que constituait l'exposition de Jeff Koons.

 

Les pouvoirs publics ne sont pas investis pour désigner les modes à suivre, celles à ne pas suivre, ni pour détourner les lieux publics confiés à leur administration et à leur conservation en leur faisant servir des causes sans rapport avec leur nature et leur affectation.

 

Les élucubrations telles que : "ce qu'aurait fait ou non Louis XIV à cette époque...", etc. ne sauraient être prises en compte par l'administration publique, dont la mission est d'assurer dans la neutralité et sans interprétation et sans détournement,  la transmission en leur état intact et sans injure pour l'esprit, des bâtiments dont elle assume si mal la charge, étant déjà si peu digne de l'assumer compte-tenu de la mise à l'abandon, de la vente, de la désaffectation de tant d'édifices publics.

 

Sur un plan général, le patrimoine et ses dépendances ne devraient pas servir de retraite dorée à des anciens ministres, dont on se demande encore de quel bénéfice fut honoré leur passage au ministère de la Culture ou d'ailleurs.

 

La question soulevée par la présence d'expositions dans des lieux chargés d'Histoire ne se situe pas dans la qualité , ni même dans le thème, le style des oeuvres exposées, bien que la juxtaposition des oeuvres de Jeff Koons eût pour but de créer scandale.

 

Mais dans le fait que tout simplement ces lieux sont des musées, offerts à la vénération, à la visite, et à l'instruction des visiteurs et non des salles d'exposition, et que leur affectation est d'être conservés et tenus ouverts à l'admiration du public, dans le respect des époques et de l'esprit. Les juxtapositions, mises en événement, et autres happenings typiques d'une partie d'un certain "art" dit moderne, cachent en réalité une entreprise permanente et volontaire et de nature idéologique violente, de déstructuration des repères, de remise en cause systématique de tout ce qui fonde la société et représente notamment son passé, sa mémoire, son héritage.

 

Nous faisons sommation pour cela à l'ex-ministre Aillagon et aussi en général, aux pouvoirs publics, d'avoir à cesser toute provocation à l'égard des  Français et de leur Patrimoine. A défaut d'être entendu, nous appellerons à leur expulsion de tous les bâtiments détournés.

 

D'une manière générale et pour la suite, le Patrimoine doit être confié exclusivement à une Fondation indépendante, dirigée de manière indépendante par des fonctionnaires indépendants, et non servir de placard doré à des groupies de la mare politique en mal de vision ni à des gourous.

Publié dans Culture et Patrimoine

Commenter cet article

grigny david 17/11/2010 20:55



Je  souhaiterais ,vous informer de la decouverte du bureau du pere de louis xvi ,bureau realise par antoine gaudreau en 1745 livrer avec une commode  au chateau de fontainebleau ,le
bureau avait ete ramene a versailles apres le deces du dauphin louis de france, et il fut vendu en 1793 par les revolutionnaire. lors du concour un des meilleur ouvrier de france j'ai eu la
chance d'avoir acces a la reserve du mobilier national ,j'ai donc eu l'honneur de choisir la piece me permettant d'effectuer le concour categorie restaurateur de mobilier. en effectuant l'analyse
de la piece j'ai decouvert sous un badigeon le numero d'inventaire   ceci s'est passe en 2006 ,la piece a ete restitue  en 2009 apres sa restauration 2000 heures ( au passage j'ai
ete le seul laureat de mon metier) ce qui ma valu d'etre decore par le president de la republique  en personne. neanmoins ,je n'ai reçu aucune felicitation  officiel pour la decouverte
,le bureau depuis  2009 dort dans la reserve du chateau de versailles  au passage je n'ai jamais rencontre le directeur du mobilier national (monsieur n'a jamais souhaite me rencontrer)
idem pour mr aillagon (aucun savoir vivre!!).il est assez amusant de voir qu'en france ont pratique la politique de couloir, car en 2006 lors de la decouverte madame albanel ministre de la
culture n'a jamais ete informe? (le bureau est visible sur le site connaissance du chateau de versailles, quelqu'un  la prit en photographie dans la reserve ,s'est en visitant le site que
j'ai decouvert que le meuble se trouver au chateau !) en faisant des recherches sur la possibilites de retrouve un bureau ayant des similitudes j'ai decouvert le jumeau du bureau (avec
quelques  petites variantes du a l'evolution des metiers) celui ci est passe en salle des ventes chez tajan en 1988 (attribue a tort a pierre migeon  2) on avez  en france 4
bureau  plat d'antoine gaudreau on peut en rajoute 2  (je ne sais pas ou ce trouve le deuxieme bureau ) antoine gaudreau etait ebeniste de la famille royal ( a qui a donc appartenu le
deuxieme bureau, on pourrait facilement le savoir car antoine gaudreau a laisse des archives tres precise ,mais helas mes decouvertes deranges  certaines personnes)  comble de l'ironie
depuis 2002 la restauration du patrimoine est reserve a des agreemente universitaires ,rien pour les meilleur ouvrier de france exercant le metier de restaurateur  un comble car sous louis
xiv  j'aurais travaille !   j'ai  donc decide de rendre ma medaille  de meilleur ouvrier de france ,actuellement je me pose la question dois je demander un asile
professionnel (  je suis meme passer sur  tf1,france 3, rtl , les journaux ,internet ) il est vrai qu'on a de quoi s'etonne sur la gestion du chateau , pourquoi ne pas
faire des retrospectives sur les artistes qui ont fait versailles ,il est meme aberrant d'apprendre que l'exposition  sur andre charles boulles ebeniste du roi louis xiv est eu lieu en
allemagne a francfort et non a versailles (pourquoi!!),  quant a l'art contemporain oui a beaubourg ,oui au centre pompidou de metz ,mais  l'art contemporain  dans le pantheon de
la culture francaise exposition avec pour toile de fond  une  speculation financiere  quel honte!  a versailles on doit faire du
versailles!!!            david grigny un laisser pour compte de la culture francaise



RN 1 17/11/2010 21:19



Merci pour votre témoignage.


 


Je vais le relire attentivement, et je vous propose d'en reparler sur votre boite, en attendant d'évoquer certainement ce sujet sur le site.


A bientôt!